Ok, ok, je suis désolé pour le mauvais titre que tu as pu lire juste au-dessus… Bref, aujourd’hui on est allé voir LEGO Ninjago avec GrandFrere, il est sorti depuis un certain temps maintenant, mais on m’a demandé à partir de quel âge c’était adapté, et si ça plairait aussi aux grands enfants que nous sommes, les parents.

Je me dote donc d’une trame pour faire des tests de films (d’animation ou non) puisqu’il y en aura surement d’autres, afin de t’en donner mon avis !

Image / Design

Alors déjà, il faut savoir que c’est la première fois qu’on est allés voir un film d’animation Lego au cinéma. Nous n’avions pas vu ni Lego Batman, ni La Grande Aventure. Les seuls images animées de Lego que je connaissais étaient ceux de Lego City (je ne m’étais jamais intéressé plus que ça à Ninjago avant) sur Netflix, dont le rendu est très différent.

Alors que dans les séries animées on est clairement sur de l’animation standard, ici ce qui m’a tout de suite frappé c’est qu’on est sur un rendu hyper réaliste. Sur certaines scènes j’en étais presque à me demander si ce n’était pas du Stop Motion.

Cet effet est renforcé par deux choses : l’animation des personnages qui n’est (volontairement) pas aussi fluide que les films d’animation traditionnels, comme si l’animation était faite image par image ; et surtout par le détail. Car bien qu’il ait été créé de manière totalement numérique, pour l’univers, personnages et bâtiments, chaque brique Lego a été modélisée en 3D de manière à ce que chaque élément visible à l’écran puisse être recréé à la maison avec de vraies briques.

Un peu dérouté au départ par ce côté mi-animation/mi-réaliste, je dois avouer que c’est au final plutôt bluffant. Pas étonnant que le film ait mis 4 ans à sortir.

Scénario / intrigue

Concernant le scénario, je ne connaissais pas du tout l’univers Ninjago avant. J’ai donc pu le découvrir ici. On est sur une quête assez classique de méchants contre gentils. Avec un grand méchant qui veut conquérir la ville, et les gentils Ninjas qui veulent la sauver. Clairement, si j’ai été surpris par l’image, le scénario lui est plutôt quelque chose d’attendu.

L’originalité réside dans la relation père/fils existant entre Lloyd (le Ninja vert) et Garmadon (le grand méchant), à l’instar d’un Luke Skywalker/Dark Vador. C’est d’ailleurs clairement l’arc principal autour duquel le film tourne.

Sans spoiler le film, le film raconte la quête par les Ninjas d’une arme permettant de libérer la ville de l’emprise de Garmadon, avec les différentes épreuves que l’on peut retrouver classiquement dans les films de kung-fu/ninjas.

Les personnages ne sont pas tous développés de la même manière, on a clairement les deux personnages principaux, le reste ayant plutôt des rôles de faire-valoir (à priori, il semblerait que ça ne soit pas aussi tranché dans la série animée).

Donc voilà, ce n’est clairement pas le développement narratif qui fera la force de ce film. Petite mention particulière tout de même au « monstre » invoqué que tu verras dans le film, très drôle dans le traitement.

Ressenti enfants & parents

Dans cette rubrique, je vais essayer de te fournir un avis enfant/parent, à savoir comment GrandFrere a perçu le film (ennui, humour, …) et comment les adultes l’ont perçu.

Enfants : GrandFrere a passé un très bon moment, je l’ai vu rire souvent tout au long du film. Et le scénario peu complexe aura au moins le mérite d’être facilement compréhensible par un enfant de 6 ans. L’humour et l’action ont très bien fonctionné pour lui ! Autre point positif qui compte, il n’y a pas du de passages effrayants ou angoissants pour lui.

Parents : Ce film se veut à la fois hommage et parodie des nombreux films de kung-fu et de ninjas qu’on a pu voir plus jeunes. Le traitement très second degré apporte la dose d’humour nécessaire pour ne pas s’y ennuyer du tout, avec un rythme finalement assez soutenu.

 

Les plus Les moins
  • Le personnage de Garmadon, très drôle
  • L’image et l’animation soignés
  • Un scénario pas énormément poussé
LEGO Ninjago est un film qui se démarque surtout par sa réalisation et son humour. Son scénario n’est pas son point fort à première vue, mais il a le mérite de se rendre accessible à tous !

Le petit plus : Une bonne dose d'humour

Note : 15/20

LEGO Ninjago, le film
Âge : A partir de 5 ans